Première d’une longue série de reprises à prévoir pour cette brillante production de 2018 par le jeune surdoué Liam Scarlett, lequel a su relever le défi de réconcilier le public londonien – larmes et ovations à l’appui – avec l’un des plus grands classiques du ballet.

LE LAC DES CYGNES
de Tchaïkovski

BALLET
Durée : 2 h 55 environ.

Musique : Piotr Ilitch Tchaïkovski. Direction musicale : Koen Kessels. Mise en scène : Liam Scarlett. Chorégraphie : Liam Scarlett d’après Marius Petipa et Lev Ivanov. Décors : John Macfarlane.

En restant fidèle au texte, les ajouts chorégraphiques de Liam Scarlett et les sublimes décors de John Macfarlane insufflent une nouvelle vie à ce qui est sans doute le plus célèbre et le plus apprécié des ballets classiques. La compagnie tout entière resplendit dans le récit intemporel d’un amour condamné, chef-d’œuvre parcouru de moments d’anthologie. La première partition pour ballet de Tchaïkovski trouve son ampleur dans de grands gestes symphoniques et accompagne à la perfection les merveilleuses chorégraphies, du grandiose pas de deux du prince Siegfried et d’Odile à la danse des cygnes près du lac. Ce mélange enivrant de grandeur et de passion intime est tout simplement irrésistible.