CENDRILLON

de Jules Massenet

OPÉRA
Durée : 2 h 40 environ (dont un entracte de 30 min)

Opéra en quatre actes et six tableaux (1899)

Musique : Jules Massenet. 
Livret : Henri Cain
, d’après Charles Perrault. Direction musicale : Carlo Rizzi
. Mise en scène : Mariame Clément
. Décors et costumes : Julia Hansen. 
Lumières : Ulrik Gad
. Cheffe des Chœurs : Ching-Lien Wu.

Orchestre et Chœurs de l’Opéra national de Paris

Présenté par Alain Duault

Distribution
Cendrillon (Lucette) : Tara Erraught

Madame de La Haltière : Daniela Barcellona

Le Prince charmant : Anna Stéphany

La Fée : Kathleen Kim

Noémie : Charlotte Bonnet

Dorothée : Marion Lebègue

Pandolfe : Lionel Lhote
Le Roi : Philippe Rouillon

Le Doyen de la faculté : Cyrille Lovighi

Le Surintendant des plaisirs : Olivier Ayault

Le Premier Ministre : Vadim Artamonov

Six Esprits : Corinne Talibart, So-Hee Lee, Stéphanie Loris, Anne-Sophie Ducret, Sophie van de Woestyne, Blandine Folio Peres

Enchanter son époque. Telle pourrait avoir été la volonté de Jules Massenet en mettant en musique le récit de Charles Perrault. Avec Cendrillon, le compositeur livre une œuvre parmi ses plus séduisantes, qui diffère des autres adaptations lyriques du conte. La malicieuse Lucette et les femmes qui l’entourent dictent à l'œuvre sa tonalité, dont les nombreuses nuances valident les mots de Claude Debussy qui voyait en Massenet « l’historien musical de l’âme féminine ». En conférant à la fée le timbre irréel de colorature, en travestissant le rôle du prince chanté par une soprano, le compositeur nous offre un festival vocal porté par une orchestration panachée, oscillant entre finesse mozartienne, citations stylistiques baroques et grandes inflexions romantiques. Pour l’entrée au répertoire de l’Opéra de Paris de Cendrillon, Mariame Clément joue avec la féerie du mythe et réfléchit à la nature profonde des personnages, tout en les affranchissant de leurs étroits costumes et souliers.