LA FLÛTE ENCHANTÉE
de Wolfgang Amadeus Mozart

OPÉRA
Durée : 2 h 53 environ (dont un entracte)

Singspiel en deux actes (1791)

Musique : Wolfgang Amadeus Mozart. 
Livret : Emanuel Schikaneder. Direction musicale : Ryan Wigglesworth. 
Mise en scène, décors et costumes : Barbe & Doucet. 
Création et animation des marionnettes : Patrick Martel
. Lumières : Guy Simard

Orchestra of the Age of Enlightenment
The Glyndebourne Chorus

Réalisation : François Roussillon

Distribution
Tamino : David Portillo

Pamina : Sofia Fomina

Sarastro : Brindley Sherratt

Papageno : Björn Bürger

La Reine de la nuit : Caroline Wettergreen

Monostatos : Jörg Schneider

Première dame : Esther Dierkes

Deuxième dame : Marta Fontanals-Simmons

Troisième dame : Katharina Magiera

L’Orateur : Michael Kraus

Papagena : Alison Rose

Second prêtre, Premier homme en armure : Thomas Atkins

Premier prêtre, Second homme en armure : Martin Snell

Est-ce une œuvre pour les enfants ? Pour les philosophes ? Ou pour les fous qui sont peut-être l’un et l’autre ? C’est en tout cas un prétexte à se jeter dans un univers imaginaire, avec un serpent et des petits oiseaux, un trio de fées et une reine cruelle, des esclaves sombres et des porteurs de lumière (qui sont peut-être des illuminés), un gentil (et beau) prince, une princesse jolie comme un cœur, un garçon rigolo et une fille qui irait bien avec, des péripéties, des rebondissements, des coups de théâtre, des moments de charme, de rires, de sourires ou de frissons… Ici, on est plongé dans un univers à la fois drôle, joli et intelligent, une sorte de revue de music-hall pour les spectateurs de 7 à 107 ans, avec des énigmes sans vraies réponses, une action déplacée dans un grand hôtel viennois, singulièrement ses cuisines, recréées avec une poésie cartoonesque et propre à la surprise, à l’émerveillement et même à la réflexion sur la condition des femmes, au rythme de la plus belle musique du monde, celle de Mozart.