Délaissant l’opulence parfois grossière associée à ce chef-d’œuvre de Puccini pour embrasser un ton hyperréaliste, Annilese Miskimmon confère au livret d’Illica et de Giacosa une puissante charge émotionnelle, voire un inconfort face à ses vérités toujours d’actualité.

Madame Butterfly
de Puccini

OPÉRA
Durée : 3 h 40 environ.

Musique : Giacomo Puccini. Livret : Giuseppe Giacosa et Luigi Illica. Direction musicale : Omer Meir Wellber. Mise en scène : Annilese Miskimmon. Décors : Nicky Shaw.

Le Festival de Glyndebourne présentait en 2018 sa première production du chef-d’œuvre de Puccini qui voit une geisha, jeune et ingénue, tomber éperdument amoureuse d’un officier de la marine américaine, mais son bonheur fragile ne peut pas durer. Éclatante de mélodies mémorables et fortes en couleurs, la partition envoûtante dissimule un tranchant fendant jusqu’au cœur. Quand une authentique musique japonaise se voit mariée avec de voluptueux arrangements et des mélodies européennes, l’opéra devient une alliance irrésistible entre l’Orient et l’Occident.